Affirmation de soi

Définition :

Le sens donné à l’affirmation de soi dépend de vous et de vos valeurs. Pour une personne, ce sera « ma vie m’appartient », alors que pour une autre, ce sera « mes parents n’ont pas à me dire ce que je dois faire ».

En guise d’introduction à cette définition, je vous invite à reprendre les résultats du deuxième exercice de la clé no 1 (découvrez vos besoins et valeurs) et d’en reprendre conscience si vous aviez eu tendance à les oublier. La connaissance de vos besoins et valeurs constitue le pré-requis indispensable à l’affirmation de soi. C’est en basant votre affirmation de vous-même sur qui vous êtes (besoins, valeurs) que vous serez en intégrité avec vous-même.

Dans certaines cultures ou traditions, il y a confusion entre l’affirmation de soi et l’individualisme ou l’égocentrisme. Dans ces mêmes cultures ou traditions, la générosité et le souci de l’autre sont généralement préférées au développement de l’estime personnelle et à l’affirmation de soi. En développant l’amour pour l’autre, des gens pensent pouvoir faire l’économie de l’amour pour soi. Malheureusement, cette croyance ne se vérifie que très rarement dans les faits. C’est en étant conscient de nos besoins et valeurs que nous pourrons chercher à les satisfaire et à être pleinement heureux et disponible pour l’autre. Les textes sacrés, tels que la Bible, insistent d’ailleurs sur ce fait. N’est-il pas écrit : « Aime ton prochain comme toi-même ». Comment une personne qui manque de respect et d’amour pour elle-même pourrait-elle aimer et respecter les autres ?

S’affirmer ne signifie pas pour autant qu’il faille être égocentrique et vouloir « prendre le pouvoir » sur l’autre, votre entourage. Une affirmation de soi saine et bénéfique se fait dans le respect mutuel. En vous donnant le droit d’exposer et de défendre votre point de vue, vous donnez également la possibilité à l’autre d’exprimer sa vision et de le respecter pour cela. Les personnes qui, sous couvert d’une forte personnalité, crient et imposent leurs idées souffrent généralement d’un manque de confiance en elle-même dont elles ne sont généralement pas conscientes.

Affirmer sa personnalité implique, pour certaines personnes en tout cas, une concession importante qui consiste à accepter de ne pas vouloir plaire à tout le monde. En vous affirmant, vous vous donnerez la possibilité d’exprimer vos idées et vos points de vue. Cependant, ces derniers ne peuvent plaire à chacun et peuvent provoquer, parfois, des réactions négatives de la part des personnes auprès desquelles vous les avez exprimés. Oser l’affirmation de soi implique l’authenticité et la vérité par rapport à soi-même.

Sous prétexte de s’affirmer, il ne serait ni judicieux ni bénéfique de se mettre dans une situation inconfortable ou difficile. La prise en compte du contexte et la conscience de la réalité permettra d’adapter la forme de votre affirmation. Un silence poli ou un sourire d’approbation refusé constituent des moyens d’affirmation autant puissants que la parole. L’important réside dans la connaissance et le respect de sa vérité personnelle.

Comme cela a déjà été souligné en début de définition, la connaissance de vos besoins et valeurs est absolument indispensable. Par l’affirmation de soi, vous choisissez d’être celui que vous voulez être et d’honorer votre conscience. Vos besoins et vos valeurs constituent les fondations de votre conscience. C’est la raison pour laquelle il est important de les connaître avant de chercher à s’affirmer. En prenant la liberté de penser, de regarder et de projeter votre conscience vers l’extérieur, vous vous affirmez. Penser par soi-même et faire ses choix sont également des actes d’affirmation de soi.

Attention !!! L’affirmation de soi ne se résume pas à la capacité à dire NON à l’autre ou aux propositions que l’on vous fait. L’objectif ultime de l’affirmation de soi se situe dans le développement de votre bien-être et la construction d’une vie qui vous apporte satisfaction et bonheur. Sous prétexte de vouloir vous affirmer, il ne serait absolument pas judicieux de systématiquement refuser les propositions que l’on vous fait. Cela ne travaillerait pas dans le sens de votre objectif ultime. Apprenez à prendre du recul et à envisager vos échanges avec votre entourage sur la base de vos besoins et valeurs tout en respectant la différence et les attentes de l’autre.

Une saine affirmation de soi n’arrive jamais par hasard. Elle est le résultat d’un travail, d’une série d’actions qui se mènent au quotidien. Ce n’est pas en rêvant votre vie ou votre affirmation personnelle que vous l’atteindrez. Mettez-y toute votre énergie et votre motivation, le résultat en vaut vraiment la peine. En acceptant de voir la réalité en face et d’envisager les opportunités qui s’offrent à vous, vous vous ancrez plus intensément dans votre vie et développez naturellement votre affirmation personnelle.

Exemples :

Les exemples présentés dans le cadre de cette clé diffèrent des exemples présentés dans le cadre des clés précédentes. Cette fois-ci, les exemples décrivent des comportements ou des réactions caractéristiques d’une affirmation de soi défaillante.

« Pierre entre dans la salle de conférence dans laquelle doit se dérouler une séance dont il ne sait rient. Il rase les murs et transpire car il se demande bien ce que l’on peut vouloir de lui. »

« Brigitte croit fondamentalement aux qualités des produits issus de cultures biologiques. Lors d’une conversation avec des amis, ces derniers ont critiqué et jugé les produits biologiques comme étant une grande tromperie. Brigitte n’a pas osé prendre la parole pour défendre son point de vue. »

« Paul vient d’assister à la projection d’un film plein d’émotion et d’amour. Ce film l’a transformé et énormément ému. A la sortie du cinéma, il croise un collègue de travail qui lui demande comment il a trouvé le film. Au lieu d’exprimer ses vraies émotions, Paul répond simplement qu’il l’a trouvé pas mal. »

« Annie visite le salon du livre. Au hasard de sa visite, elle croise et reconnaît son auteur préféré. Au lieu de s’adresser à lui comme elle a toujours rêvé de le faire, elle tourne les talons et l’évite. Un écrivain aussi connu n’a pas besoin de son avis ou de ses considérations. »

Exercices :

Être capable de s’affirmer de manière sereine et naturelle demande de la persévérance. Vous devrez sans cesse remettre le métier sur l’ouvrage pour transformer ces efforts en automatisme. Donnez-vous cette chance, le résultat en vaut la peine.

Identifiez et corrigez vos habitudes

Votre désormais fidèle petit carnet vous sera toujours d’un grand recours dans le cadre de cet exercice. Grâce à votre niveau de conscience désormais très affuté, vous serez désormais en mesure d’identifier et de prendre note des situations ou des contextes dans lesquels vous avez manqué de courage ou de volonté pour vous affirmer pleinement. L’objectif n’est pas de développer un sentiment de culpabilité par rapport à ces manques mais bel et bien d’en faire l’inventaire afin de pouvoir, par la suite, découvrir des comportements de remplacement.

En fin de journée, prenez du temps pour reprendre chacune des situations inscrites dans le petit cahier. Cherchez à déterminer en quoi ce comportement n’a pas respecté votre identité. Définissez quelle valeur a été bafouée par ce comportement. Une fois cette phase d’identification de la ou des valeurs terminée, cherchez à définir quel comportement, dans le contexte donné, aurait permis de satisfaire votre valeur. Prenez un engagement par rapport à vous-même pour adopter le comportement défini la prochaine fois que vous serez face à la même situation.

Veillez à prendre en compte la totalité de la situation (votre comportement + le contexte). Faute de quoi, la solution imaginée risque de produire des résultats médiocres.

Après quelques semaines, vous commencerez à changer automatiquement vos comportements et à vous affirmer davantage sans même vous en rendre compte.

Développez une affirmation positive

Les premiers changements importants s’effectuent d’abord dans votre tête. Grâce aux affirmations positives, vous développerez un ensemble de phrases fortes qui habiteront votre esprit et qui engendreront automatiquement des changements de comportement.

Lors de la formulation d’une affirmation positive, respectez les points suivants :

  1. Les affirmations doivent être formulées au présent
  2. Les affirmations doivent être personnelles et utiliser le pronom « je »
  3. Les affirmations doivent être positives.
  4. Les affirmations sont meilleures lorsqu’elles sont courtes
  5. Les affirmations doivent avoir un sens et une signification précise pour celui qui les dit
  6. Les affirmations doivent être spécifiques
  7. Les affirmations doivent être répétées jusqu’à 100 fois par jour durant les 3 premiers mois

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *