Comment accroître l’efficience mentale

Nous pouvons maintenant accorder toute sa valeur à la définition de l’efficience mentale, exprimée par cette formule:

La force te la souplesse de l’esprit requièrent le développement harmonieux de ses diverses facultés.

Le programme du Pelmanisme sera donc: le sentiment pour bas, l’intelligence pour moyen, l’action pour but.

  1. Ayez un Intérêt.

L’efficience mentale étant avant tout affective, il vous faut ce << premier moteur >>; un intérêt, le désir de réaliser une ambition. Peu importe, au moins pour l’instant, ce que vous désirez: qu’il s’agisse de briguer des honneurs, de gagner de l’argent, de cultiver un art, d’aider votre prochain, de pratiquer un sport, ou tout simplement de bien accomplir votre tâche quotidienne, l’essentiel est que vous vous sentiez une « poussée intérieure » vers quelque but.

Pour savoir si vous possédez cette condition première de tout progrès, interrogez-vous. Avez-vous, par exemple, dès l’enfance, été attiré vers quelque forme de pensée ou d’action? Votre profession répond-elle à une vocation? Que désirez-vous être ou faire plus que tout autre chose au monde?

C’est à cela, sans aucun doute, que vous réussissiez le mieux. Et si ce que vous faites par nécessité ne vous intéresse pas, soyez sûr que vous n’y réussirez que lorsque vous aurez appris à vous y intéresser. Ce sujet important fera l’objet de notre deuxième Leçon.

  1. Exercez votre Intelligence.

Mais la vie serait trop facile s’il suffisait de désirer. Il faut connaître les choses, les hommes, nous-mêmes, les lois de la nature et de l’action. Pour cela, il convient d’acquérir l’expérience et la réflexion.

Ne croyez pas que, sans apprentissage spécial, vous saurez tirer de votre mémoire, de vos sens, de votre jugement le meilleur rendement dont ils sont capables, ce rendement dont vous avez tant besoin pour atteindre vite votre but. Vous ne manierez pas aisément vos souvenirs, vos idées, vous ne ferez de votre imagination un instrument docile, vous ne saurez poser et résoudre les problèmes de l’existence, que si vous acquérez l’habitude de penser qui implique l’aptitude à ces multiples opérations.

Pour accroître et assouplir vos facultés, nous vous révélerons, progressive et graduée, une gymnastique mentale.

Donnez-vous une Volonté Disciplinée.

Il advient fréquemment que des hommes intelligents soient cependant des « ratés ». Ils ont à leur disposition une excellente machine: leur esprit; mais ils n’ont ni la force, ni la persévérance, ni l’amour du travail. D’autres sont moins bien doués, mais ils ont, si l’ont peut dire, leur « plein d’essence », et ont la ferme volonté d’arriver: aussi laissent-ils loin derrière eux leurs camarades plus favorisés par la nature.

Pour atteindre vos fins, il ne suffit pas de pouvoir, il faut vouloir, et vouloir avec persévérance. Serez-vous patient, tenace dans la réalisation? Etes-vous de ceux qui, même après avoir pris parti, hésitent encore? Peut-être que, par habitude, vous appréhendez de vous décider? Peu importe. Si vous voulez bien faire quelque petit effort chaque jour, nous vous apprendrons à résoudre vos problèmes avec rapidité et sûreté, à sérier vos difficultés, à obtenir de votre peine le maximum.

Dans les Leçons suivantes, nous assurerons le développement synthétique de votre esprit, conformément à l’idéal Pelmaniste.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *